Menu
Galerie
tulle-02 perast-06 birkenau-05 cracovie-24 bambouseraie-09 dubrovnik-14 10-douaumont tingvollfjorden-02 dubrovnik-02 versailles-15

Dernier voyage

Ce dernier voyage aura duré plus de six mois. Mais nous n’aurons fait en définitive que du surplace. Tout a commencé un beau jour d’hiver et s’est achevé au début de l’été suivant. Péripéties en trois épisodes.

1. La panne

Lundi 9 décembre 2013
Luynes –  Gannat

Départ à 10 h pour transporter des affaires à Sète et voir l’avance des travaux dans l’appartement.
Sur l’autoroute A71, à hauteur de Gannat (Allier), le moteur perd soudainement de sa puissance dans une montée. Nous nous arrêtons sur un refuge SOS Autoroute. Pensant à un nouvel incident de la vanne EGR, nous redémarrons et accélérons au point mort, comme nous l’avait conseillé  le concessionnaire Ford de Saint-Flour  Mais là le moteur s’emballe en dégageant énormément de fumée noire. Le fait de couper le contact ne l’empêche pas de tourner jusqu’à la dernière goutte d’huile. Nous appelons un dépanneur à 14 h 40. Le remorqueur Renault et le garage Ford de Vichy Charmeil chez qui le camping-car est transporté diagnostiquent une casse moteur dont la réparation pourrait s’élever à 12.000 €. (Le compteur n’affiche que 49.460 km.)

Nous nous en remettons à Inter Mutuelle Assistance pour nous rapatrier : taxi jusqu’à Vichy, puis voiture de location jusqu’à Luynes où nous arrivons à 21 h.
Le lendemain, une rapide consultation sur Internet nous apprend que cette panne sur les Transit (piston percé) a fait de nombreuses victimes. Nous constituons un dossier avec les factures d’entretien que nous adressons au service clientèle de Ford et à la protection juridique de la Matmut. Invoquant la garantie légale des vices cachés, nous demandons à Ford de prendre tout ou partie de la réparation.
Le jeudi 12, nous allons au garage Ford de Vichy pour vidanger le camping-car et pour récupérer le chargement que nous déposerons le soir même à Balaruc.
S’engage alors avec le service clientèle une longue procédure (courriers, coups de téléphone réguliers, démontage du moteur, photos, etc.) qui n’aboutira que fin mars 2014 avec la proposition de Ford de prendre 75 % de la réparation à sa charge.

Vendredi 18 avril  2014
Gannat – Luynes

Nous prenons possession en début d’après-midi du camping-car équipé d’un moteur neuf (montant de la facture : 3.000 €). Nous arrivons à Luynes en début de soirée. Nous préparons le voyage en Sicile.

  1. Trajet :  683 km (D. 49.165 km – A . 49.848 km)
  2. Gazole : 50 € (09/12) + 50 € (18/04) = 100 €

2. La contrariété

Samedi 10 mai 2014
Luynes – Sète

Nous faisons la route dans la journée.

Mardi 13 mai 2014
Sète – Antibes = 354 km

Après avoir fait le ravitaillement et fini de préparer le voyage la veille, nous partons à 11 h de Sète : cap sur la Sicile !
Arrêt à Arles de 13 h à 13 h 30.
Incident moteur (durite turbo déboîtée) : réparation dans un garage à l’entrée de Salon-de-Provence.
Tour du massif de l’Esterel de Fréjus à Mandelieu.
Arrêt à 18 h 30 sur un parking à l’entrée de Mandelieu.
Dîner dans un restaurant thaï.
Arrêt pour la nuit sur le parking Carrefour d’Antibes après avoir été chassés à 22 h par la police du parking de Mandelieu et après avoir été invités un peu plus tard par la gendarmerie à ne pas rester sur une aire d’autoroute propice aux vols.

Mercredi 14 mai 2014
Antibes – Maussane-les-Alpilles = 307 km

Départ à  10 h après des courses à Carrefour.
Sur l’autoroute avant Monaco, rebelote ! la durite se désolidarise du turbo, nous contraignant à sortir à Monaco pour tenter de trouver un garage Ford. La galère ! si le transit des camping-cars est toléré, le stationnement est strictement impossible. Le plus rageant est que Ford n’a pas pignon sur rue dans la cité princière.
Nous réussissons quand même à nous faufiler à travers la circulation avec un moteur en manque de puissance et nous arrivons à convaincre un petit garage sur la corniche à l’entrée de Roquebrune de nous dépanner.
La réparation est faite en début d’après-midi, mais le cœur n’y est plus. Nous ne sommes pas assez confiants pour poursuivre l’aventure dans les tunnels italiens et pour tailler la route jusqu’en Sicile. Nous reprenons l’autoroute dans le sens inverse pour nous remettre de nos émotions en Provence, à Maussane-les-Alpilles où nous arrivons en fin d’après-midi.

Jeudi 15 mai 2014
Maussane-les-Alpilles

Matinée de repos au camping.
Balade par vent violent jusqu’au moulin de Daudet à Fontvieille.

Vendredi 16 mai 2014
Maussane-les-Alpilles

Départ en fin de matinée.
Trajet jusqu’à Arles par vent fort.
Achat de livres à la librairie Actes Sud.
Déjeuner sur place (couscous marocain).
Longue balade dans Arles.
Retour au camping en fin d’après-midi.

Samedi 17 mai 2014
Maussane-les-Alpilles

Départ en fin de matinée.
Balade à scooter de Maussane à Eygalières à travers oliviers, vignes et pins.
Arrêt à la chapelle Saint-Sixte. Repérage de la maison de Drucker dont le permis de construire a été invalidé.
Déjeuner dans un restaurant « Côté jardin » à Orgon.
Visite d’Eygalières (centre et château).
Visite du Jardin de l’alchimiste.
Retour au camping en fin d’après-midi.

Dimanche 18 mai 2014
Maussane-les-Alpilles

Grande balade à scooter (120 km) jusqu’à la plage de Piémanson en Camargue où sont encore autorisés les campements de fortune pendant l’été.
A l’aller, route par Saint-Martin-de-Crau et bac pour traverser le Rhône.
Déjeuner (pavé et côte de taureau) à Salin-de-Giraud.
Au retour, route par Le Sambuc et Arles.
Arrêt à Arles pour visiter la Fondation Van Gogh inaugurée en avril dans les locaux de la Banque de France.

Lundi 19 mai 2014
Maussane-les-Alpilles

Temps maussade. Journée de repos complet au camping.

Mardi 20 mai 2014
Maussane-les-Alpilles

Départ à 11 h pour Avignon.
Déjeuner dans un restaurant « Au tout petit ».
Balade dans la ville.
Achat de chaussures pour Dominique.
Balade à pied aux Baux-de-Provence au retour.

Mercredi 21 mai 2014
Maussane-les-Alpilles

Temps maussade. Journée de repos complet au camping. Balade en fin d’après-midi.

Jeudi 22 mai 2014
Maussane-les-Alpilles

Départ à 10 h 30 pour Avignon.
Balade dans la ville jusqu’au pont Saint-Benezet.
Déjeuner dans le même restaurant « Au tout petit ».
Balade à Saint-Rémy-de-Provence au retour.
Spectacle « Klimt » dans les carrières de lumières aux Baux-de-Provence.
Retour sous la pluie au camping.

Vendredi 23 mai 2014
Maussane-les-Alpilles – Sète

Départ à 10 h 30 pour arrivée à 12 h 30 à Sète par Aigues-Mortes et La Grande-Motte.

Jeudi 12 juin 2014
Luynes – Sète

Après être restés trois semaines à Sète, nous faisons la route dans la journée. La panne et les déboires que nous venons de vivre ont entamé notre enthousiasme. Après mûre réflexion, nous décidons de vendre le camping-car par l’intermédiaire d’Azur 37.

  1. Trajet : 2.222 km (D.  49.848 km – A. 52.070 km)
  2. Gazole : 60 € (10/05) + 40 € (10/05) + 60 € (13/05) + 50 € (14/05) + 60 € (12/06) + 40 € (12/06) = 310 €

3. La vente

Nous contactons mi-juin Azur 37 qui nous propose de vendre le camping-car si nous lui laissons en dépôt. Nous donnons notre accord pour une reprise à 28.000 €. Après quoi, nous remettons le camping-car dans l’état d’origine. Nous mettons fin à la location du garage.

Après contrôle technique, nous laissons le camping-car à Azur 37 le mardi 1 juillet 2014. Le compteur affiche 52.120 km.

Vente cc

Le camping-car n’est vendu que le 7 novembre 2014 à des Toulousains. Nous résilions l’assurance. Fin de l’histoire.